mercredi 20 septembre 2017

Eden : Peinture du Wanashab Askari



Comme je l'ai montré il n'y a pas très longtemps, j'ai reçu en avance le prochain starter Askaris pour Eden, qui accompagnera la sortie de Burn Out.
Si vous sortez de votre grotte et que vous vous demandez pourquoi, c'est parce que je suis à l'origine de ce supplément. Tout simplement.

Etant un fan absolu de cette faction - c'est simple, j'ai plusieurs bandes pour Eden et je joue plus de 9 fois sur 10 mes Askaris - je me suis évidemment empressé de les peindre, mettant même de côté les figurines que je venais d'entamer. Chose que je fais très rarement, je déteste laisser une fig à moitié peinte sur le bureau.

Du coup, ça donne quoi ? Ca donne des figs super chouettes à peindre. Je suis parti sur le schéma classique de mes Askaris, à savoir une livrée violette, des métaux colorés, et une peau verte. Comme je l'expliquais dans la vidéo de présentation, j'ai fait des socles en balsa pour représenter des espèces de pontons qui surplombent une eau bien verdasse, comme celle de ma table marécage ou encore les socles de ma Blue Fusetsu.

Je commence donc par le Wanashab, le profil le moins cher du starter. J'ai choisi de lui mettre les deux bras avec les couteaux, je trouve que ça lui donne un air d'assassin. Il a une bonne tête de salopard, aussi, j'adore.
Comme son dos est un peu en lambeaux, j'ai eu envie de peindre ses implants comme s'ils avaient été remplacés récemment. C'est donc très rouge autour, et ça suinte. Ca a l'air un peu douloureux.

Comme d'habitude, n'hésitez pas à cliquer sur les images pour les afficher en grand.









dimanche 17 septembre 2017

Fury : Peinture du Grenadier Gobelin


Badaboum !
Je viens de me peindre une nouvelle recrue pour la grande, la belle, la forte, l'implacable RSSG !



La figurine du Grenadier, pour la faction Gobeline de Fury, est en précommande sur la boutique officielle et sera disponible à la fin du mois. Mais comme je suis très gentil, et que Whispe est un type formidable, j'ai pu mettre la main sur un tirage un peu en avance.

Comme tout le reste de la faction RSSG, le petit père a été sculpté par Luc Trichet. Et ben y a pas à chier, moi j'adore ce qu'il fait le monsieur. Je suis définitivement fan de cette faction, j'adore son look, et ce côté un peu cartoon, un peu old-school, ça donne des figurines super agréables à peindre. Je ne dirai pas que ça se peint tout seul (quel gain de temps ça serait !) mais ça se peint avec plaisir, sans efforts. Je l'ai commencée vendredi, je l'ai continuée un peu hier et... et elle était finie. Génial.

Niveau profil, c'est pour l'instant ce qui se fait de plus minable pour les Gobelins, un combattant médiocre, un piètre tireur, en somme un maladroit qui se promène bardé d'explosifs. Autant dire que le type en face tape dessus à ses risques et périls. Du coup, j'ai voulu lui donner un air un peu plus minable que ses camarades pour illustrer ce côté "troupe sacrifiable". Je lui ai donc fait un bon gros pif rougeaud façon pilier de comptoir, mais russe, le genre qui boit de la vodka au petit déjeuner, et une barbe de trois jours parce qu'il ne respecte pas le règlement. C'est peut-être pour ça qu'il est envoyé en première ligne cela dit !


Attention devant !







lundi 11 septembre 2017

Eden : 360° du nouveau Starter Askaris




Si vous avez suivi un peu mon activité, vous savez déjà que je suis l'auteur de Burn Out, le nouveau supplément pour Eden. La sortie de Burn Out est pour bientôt, et Happy Game Factory a donc envoyé à Gregauryc (qui fait toute la mise en page du jeu) et à moi-même un des nouveaux Starters en avance, pour que nous puissions voir ce qu'ils donnaient. Et accessoirement, les peindre.
En toute logique, Gregauryc a pris le Convoi et moi les Askaris.

Du coup, on s'est dit que ça serait sympa de partager tout ça avec vous. Gregauryc avait fait une vidéo de présentation des gamins :



Comme j'ai trouvé ça super sympa, j'ai fait une vidéo dans le même genre sur mon propre starter, pour que Gregauryc puisse la poster sur sa chaîne Youtube. C'est ma première fois, le son n'est pas terrible mais je pense que l'image est plutôt pas mal.



Je suis en train de peindre ces figurines, c'est un vrai régal ! J'ai hâte de les jouer, et que tous les participants au KS les reçoivent.
Merci à Gregauryc pour le montage et la petite place qu'il me fait sur sa chaîne.

dimanche 3 septembre 2017

Open Eden du Nord - 26/27 08 2017



Le week-end dernier se tenait l'Open du Nord d'Eden à Loos, un tournoi sur deux jours dont les premiers se qualifient pour la finale annuelle qui se déroule à Paris. Seize joueurs - dont moi, donc - étaient venus se mettre gentiment sur la tronche à coups de survivants, mutants et autres robots post apocalyptiques.

Mon penchant pour les mutants n'est un secret pour personne, et je suis venu avec mes Askaris. C'est vraiment ma faction préférée, et si je ne rechigne pas à jouer de temps en temps autre chose (j'ai joué Convoi à l'Open de l'année dernière par exemple) c'est avec eux que je m'éclate le plus.
Avant le tournoi, j'ai demandé à Touff et MoneyTime, les deux autres joueurs Askaris inscrits ce qu'ils prévoyaient de jouer, pour ne pas sortir la même compo. Je suis parti sur une compo à trois figs, parce que j'aime ça. J'ai donc commencé par sélectionner le Masakh, tout simplement parce que c'est la dernière référence sortie pour cette faction, et que je ne l'ai pas énormément joué encore. Et puis j'adore la figurine, je me suis vraiment éclaté à la peindre. Pour compléter, je voulais un profil que j'ai du mal à jouer pour voir ce que ça donnerait sur sept parties. J'ai hésité entre l'Elkelb et l'Ifrit, deux figurines que j'aime beaucoup, avec des règles que j'aime, mais à qui j'ai du mal à trouver un rôle. J'ai hésité jusqu'à la fin, j'ai même pris les deux figurines le jour J au cas où je changerais d'avis au dernier moment. Et j'ai opté pour l'Ifrit. Pour boucler la compo, j'avais le choix entre Aïcha et Ghazi puisque ce sont les deux Janissaires à 35 points. Vu les Rapidités de moules, Aïcha ne me semblait pas le choix le plus pertinent, et je suis donc parti sur Ghazi.

L'Ifrit, Ghazi et le Masakh, prêts à en découdre.


Kalamical, dont vous avez déjà entendu parler sur ce blog, me faisait le plaisir de m'accompagner. On a fait la route ensemble, ce qui a permis de papoter dans l'auto. Sa compo à lui est simple, c'est le Starter Ordre Rouge. Kalamical, il est temps de peindre pour changer un peu de compo ! Héhé.

Arrivés sur place, on aide Vorak et Dreitsch à installer les décors. Puis les joueurs commencent à arriver. Je ne citerai pas tout le monde, mais j'ai eu plaisir à revoir ceux que je connaissais déjà, avec notamment le retour de Didier59 qui organisait le tout premier tournoi Eden auquel j'ai participé, les Belges, les Picards, les mecs qui habitent à 10 minutes de chez moi et que je ne vois qu'en tournoi, et puis aussi des joueurs que je ne connaissais pas encore !


Ronde 1

Et c'est d'ailleurs avec une nouvelle tête que j'entame les hostilités puisque je fais la connaissance de Pekeumok et de sa Résistance. Pekeumok et son compère, Momz, m'expliquent qu'ils jouent régulièrement à Eden, mais surtout en multijoueurs. Du coup ce ne sont pas vraiment des débutants même si c'était il me semble leur premier tournoi.
Pekeumok mise pour être premier joueur et commence fort en me jouant l'Abri, une des missions de sa faction. Ne connaissant pas bien la mission, je ne sais pas trop quoi choisir en face, j'hésite à jouer la poutre pour lui rentrer dans le lard comme il faut, mais je choisis finalement les Tourelles, qui l'obligeront à venir pour m'empêcher de scorer.

Nota : normalement il n'aurait du me révéler cette mission qu'au début du premier tour, on a fait l'erreur car ni lui ni moi ne la connaissions bien. J'aurais probablement joué de la poutre si sa mission avait été secrète au moment du choix de la mienne.

Pekeumok se déploie groupé et choisit les trois décors objectif. Un seul lui permet de marquer des points, mais je ne sais pas lequel. Les deux autres sont là pour me leurrer. Mais Pekeumok se rue rapidement sur un seul décor.





Je soupçonne un moment une ruse, mais étant plus mobile que lui, je me dis que je n'ai rien à perdre à le suivre. J'active donc deux tourelles, et me place pour pouvoir détruire son objectif au tour suivant. Pekeumok place le plus de marqueurs possibles tour 2, et je casse le décor dans la foulée.






 A partir de ce moment là il ne peut plus augmenter son score, j'active ma dernière tourelle et je commence la traque. Le Masakh récolte les têtes de ses victimes, chacune augmentant mon score en fin de partie alors je ne me prive pas !






La partie, très agréable, se termine avec une victoire 160 à 60.

La première partie à peine finie, c'est déjà l'heure de manger. C'est ça quand on commence tard. Sandwich, papotage, bonne humeur. C'est toujours cool de manger, et il faut prendre des forces car l'après-midi on enchaîne trois parties. Et je ne le sais pas encore, mais ça va être dur.


Deuxième ronde :

On embraie donc sur la deuxième, et je rencontre cette fois Sulfuin. Je suis bien content parce que j'ai toujours passé de bonnes parties avec lui (et pareil avec son frangin) et je lui dois une revanche puisqu'à l'Open 2016 il avait fait des jets de dés à chier au point qu'il n'avait rien pu faire le pauvre (et comme la moitié de mes parties à cet Open c'était moi qui faisais des jets de merde, je sais bien ce que c'est...).
Sulfuin joue donc Convoi et me présente sa bande. Et là... Donc le monsieur joue six figs (pour rappel j'en joue trois) dont une accompagnée de deux marqueurs. Et il place tous les décors. Et il peut mettre des barbelés sur le terrain pour me ralentir. Et il a du soin. Et deux de ses figs restent sur le terrain si on les élimine (ce qui laisse le temps de soigner...). Ok. Tout. Va. Bien. Pas que ça soit imprenable, mais j'ai trois figs et cinq tours pour gérer tout ça.
Il joue en premier et choisit les Artefacts. Le meilleur moyen selon moi de contrer ça, dans ce cas, c'est d'aller casser la gueule à ses types. Je prends donc une expédition punitive, tout ce que je tue me rapporte sa valeur, plus 15 points si je règle son cas dans sa moitié de terrain. Comme il a du monde, ça fait potentiellement beaucoup de points, même si je n'espère pas tuer tout le monde.





Sulfuin trouve qu'il n'y a pas assez de monde et fait apparaître Meow, un CNJ, un putain de chat, sur la table pour me bloquer le passage. Je suis obligé d'aller le tuer avec le Masakh, la scène la plus épique du tournoi je pense. Je tente de déplacer un marqueur avec les Données erronées mais Sulfuin ne prend pas le risque et l'annule, non sans une petite grimace.






Comme prévu, la partie est compliquée, je manque de PA pour vraiment lutter. Mais je m'accroche et grappille petit à petit ses figs. Le problème c'est que je n'arrive pas à atteindre celles qui ont les Artefacts, et Sulfuin score trop.

Je perds donc 117 à 140, au terme d'une partie intéressante et fatigante. Et longue aussi, puisqu'on est les derniers à finir.


Ronde 3 : 

Comme on a débordé sur le temps réglementaire, j'attaque la partie suivante dans la foulée.
Je me retrouve en face de Dreitsch et ses Résistants. Vu sa compo, il est tentant de jouer l'Evadé, mais comme je lui ai déjà opposé cette mission lors de notre dernière partie, à l'Antre du Dragon, j'ai envie de changer. Je le laisse commencer, il hésite entre l'Abri et les Artefacts. Je lui dis que dans tous les cas, ça sera une mission que je viens d'affronter, et il se décide pour les Artefacts.
Sa bande ne me fait pas très peur, j'opte pour la même stratégie que contre Sulfuin et choisis une autre mission de poutre, cette fois le Guet-Apen. Chacun de ses combattants éliminés me rapporte sa valeur plus 5 points, ceux blessés la moitié. Le déploiement en embuscade me permet de déclencher les hostilités rapidement.

Dreitsch se déploie groupé, au centre de sa zone, tandis que je me place de chaque côté pour le prendre en tenaille.







Je commence en envoyant l'Ifrit en plein centre, juste à côté de l'Artefact...



C'est un piège (cher, certes), et Dreitsch tombe dedans. Il envoie Ashton le tuer, et disperse ses combattants. Freedom prend un objectif, Bruce un autre, Chelsea vient couvrir Ashton et Jimmy reste en arrière.



Je referme le piège, Masakh commence le massacre (il porte bien son nom) et Ghazi lui emboîte le pas.



Je me fais surprendre par le déplacement de Freedom, qui bouge de 15 cm. Cela m'oblige à faire un choix entre le tuer lui ou finir Ashton. Je choisis de disloquer le robot, et reste Ashton blessé et seul sur la table à la fin de la partie.

Je gagne la partie 120 à 90.
Je commence à fatiguer et espère une partie simple, brutale, rapide pour finir la journée. Oui... mais non...


Ronde 4 :

Parce que pour la quatrième ronde je tombe sur Bwaaaane. C'est super parce que je ne l'ai encore jamais affronté. Et puis Bwaaaane semble lui aussi atteint de pointillisme aigu. Haha.
Il a laissé ses pygmées pour jouer ISC, avec une compo originale puisqu'il joue la Fusetsu et le Serial Shenron (d'ailleurs je lui ai appris pourquoi il s'appelait Shenron) accompagnés du Samouraï. Trois figs donc, comme moi. Sauf que la Fusetsu va pondre des bots. Plein de bots. Des chiées de bots, si je la laisse faire. Et ça, j'ai pas envie.
Je suis premier joueur, et je n'ai pas la moindre idée de ce que je vais jouer. Je pars donc sur les Artefacts, parce que c'est une mission "simple" (dans ses règles) et que ça me change de la poutre. Bwaaaaane me sort la mission pénible pour moi, la Reconnaissance. A la fin de chaque tour ses figs vont poser des marqueurs, je vais devoir faire des tests de PSI si je veux les retirer. Sauf que le PSI, c'est pas le fort des Askaris.




C'est moi qui commence, je dois ramasser mes Artefacts. Sauf que. Sauf que. On est à effectifs égaux, si je laisse faire la Fusetsu je vais être submergé par le nombre. Et Ghazi est à portée. J'hésite, on dit toujours qu'à Eden il faut jouer la mission. Mais Ghazi est à portée...
Et je le tente. Je l'envoie en mode missile. Si je la tombe en un tour ou deux, ça me soulagera fortement. Et là... jet moisi.



Maintenant que je suis engagé sur la voie de la violence, et malgré ma mission, je persiste et amène les renforts pour la tomber tour deux.



Mais cette saleté aura le temps de faire trois bots, et ces trois drones vont me coûter la partie.



Le premier, un scarabot, car il va permettre à Bwaaaane de réparer la Fusetsu tour deux alors qu'elle est gravement endommagée. Le second scarabot fait perdre un tour à mon Masakh et le provoquant. Et le troisième, un wormbot déborné, qui s'enfouit pour réapparaître à l'autre bout de la table, où je ne pourrai jamais aller le chercher. Ce seul bot va poser 4 marqueurs et rapporter 80 points à Bwaaaane...



J'arrive quand même à entamer la Fustsu sérieusement, la laissant à 1 PC. Bwaaaaane l'éloigne.



Me forçant à envoyer l'Ifrit la finir. Elle sera tombée, mais un tour trop tard.



Pendant que l'Ifrit élimine le dernier scarabot, je ramasse mes Artefacts et commence à faire sauter les marqueurs Reconnaissance.



Tandis que Bwaaaane en pose tranquillement trois par tour.



On fait les comptes, et j'ai déjà perdu. Je tente de minimiser l'écart. Si je tue Shenron, je l'empêche de poser 2 marqueurs, je prends cinq points de trophées. Mais il faut un jet de dé légèrement au dessus de la moyenne. Je le tente quand même, plutôt que de désactiver un marqueur.


Et nouveau jet moisi. Le Shenron ne meurt pas. Dur. Au moins j'ai tenté.
La partie est longue et disputée, on termine les deux derniers, presque tout le monde est parti quand on pose les dés.

Bwaaaaane remporte la partie 180 à 115. J'ai fait un score honorable, mais Bwaaaaane a vraiment beaucoup scoré. Et ce foutu bot qui marque 80 points quoi...


On rentre à la maison avec Kalamical, le trajet permettant de papoter de nos exploits respectifs. J'en suis à 2 victoires et 2 défaites, tandis que Kalamical n'a fait que des défaites. Du coup je le coache un peu et ça paiera car il fera mieux dimanche. Moi en revanche...


Après une soirée avec mes femmes et un gros dodo, retour à la salle dimanche matin. Où on retrouve les copains. Et c'est parti !




Ronde 5 :

Je rencontre Touff ! Super, Touff et moi on s'est rencontrés il y a un moment maintenant grâce au WarFo et à 40k, depuis on s'est mis chacun à Eden de notre côté mais sans jamais se rencontrer. C'est désormais chose faite.
Touff joue aussi Askaris sur cet Open, également avec Ghazi, mais une compo à 4 figurines et de meilleures rapidités que moi. Il choisit les Tourelles, je tente une Survie pour contrer. C'est un choix classique, car si personne ne tente rien la partie se terminera sur une égalité. Ce choix force Touff à venir me chercher, en somme.

La partie est particulière, car chacun de nos Janissaires est capable d'aller engager l'autre dès le départ. Mais se retrouve alors à la portée de ses ennemis.




Touff avance progressivement, prend les deux premières tourelles, tandis que moi je me place autour de la troisième et l'attend.







C'est un peu frustrant pour moi de jouer de la sorte, je préfère un jeu plus agressif, mais vu ma mission, le mieux que j'aie à faire est de temporiser et de voir ce que tente Touff.





Et il tente !
Il envoie Ghazi chercher la Tourelle de mon côté, puis vient occuper le Masakh avec sa Hyène. C'est payant puisque non seulement ça occupe le Masakh un tour, mais en plus je ne parviens même pas à tuer cette fichue Hyène malgré deux revers de sa monumentale épée.
Je viens désactiver la Tourelle, et au final, je fais plus de choses avec les tourelles qu'avec mes attaques. Je blesse Ghazi, je tue les deux Hyènes sans perdre personne, mais ça ne sera pas suffisant.



Je tente même d'aller désactiver une tourelle tout au bout de la table avec Ghazi au dernier tour, pour le fun. Si je fais une réussite sur tous les dés, je peux tuer Almeh. Ca ne me rapporte rien en points, mais c'est rigolo. Je lance un dé, je dois faire un six... je touche ! Avec le jet de puissance, je lui mets deux blessures.

Là encore je marque un score raisonnable avec 105 points, mais Touff a pris de l'avance et gagne avec 130 points. Bien joué, mes dés l'ont aidé mais il a su prendre le risque au bon moment, et ça a payé !


Pendant ce temps, Chbout prend un remontant !




Ronde 6 :

Pour l'avant dernière partie du tournoi, je retrouve Money Time, l'autre joueur Askari. Et c'est là que je suis content de ne pas avoir joué une compo similaire à Touff et MoneyT ime, c'est plus sympa ainsi.
Money Time et moi on s'est affrontés lors du tournoi de l'Antre du Dragon, mais sur une multijoueur. Du coup on est bien contents de jouer ensemble.



Money Time et moi avons le Masakh en commun. Il joue les Hyènes avec, ainsi que Fahim. Un peu frustré de mon manque d'action sur la partie précédente, je décide de poutrer. Il joue une mission secrète, moi aussi. Comme mon Janissaire a plus de patate et de mobilité que le sien, je tente un Combat des Chefs. Cette mission est risquée car si on se rate on peut offrir des points à son adversaire, et ça c'est moche.





Je fais une première boulette en confondant les Hyènes, du coup j'avance trop mon Ifrit qui se retrouve à portée d'engagement. Money Time fonce dessus, ça annonce la couleur. Il va cogner, moi aussi, ça me plaît.
Money active ensuite Fahim pour contraindre la Hyène de combat et la faire taper à nouveau à deux reprises. L'Ifrit tient le choc, contre toute attente. Du coup j'envoie tout le monde sortir l'Ifrit de là.



Fahim sent que ça craint et se sauve. J'arrive néanmoins à le rattraper et le blesse grièvement, mais sans parvenir à le tuer. A partir de là, Money Time tirera profit de ses Rapidités supérieures aux miennes pour faire fuir son Janissaire à chaque tour. Il m'enverra le Masakh et la Hyène pour me ralentir.



Mon Masakh tue le sien en deux coups. Sa Hyène tue l'Ifrit, qui revient en jeu au tour suivant grâce au stimulateur. Enfin, Ghazi rattrape Fahim et se rate, Fahim le tue net.
A ce moment, ça sent pas bon pour moi. Je dois tuer Fahim ou j'ai perdu. J'envoie le Masakh à ses trousses mais sans parvenir à le rattraper.




Une bonne baston bien velue comme j'aime, et je perds au final à cause de mon choix de mission. Money Time me bat 90 à 60, sachant que Fahim lui offre 60 points en ayant tué Ghazi. N'importe quelle autre mission de poutre m'aurait fait gagner. Argh !


Pendant ce temps, Kalamical applique mes conseils de la veille et tabasse du Convoi avec son Ordre Rouge.





Ronde 7 :

Il ne reste plus qu'une partie, et surprise, je tombe contre Kalamical. Tiens tiens...
J'ai gagné notre dernière partie d'un seul point, alors je lui ai promis que la suivante je ne lui ferais pas de cadeau. C'était le moment de régler nos comptes.
On mise 2 PS chacun, espérant choisir la mission en premier. Lui veut me poser les Idoles impies, moi l'Evadé. On tire au sort qui commence, et ça sera moi. Kamaical contre avec une Survie, bien que je lui conseille de jouer une mission de poutre. C'est son choix. Haha.
Je pose donc mon Elkelb au centre de la table, puisque Touff à côté m'a piqué mon marqueur, jouant la même mission. Le loup sera donc mon Evadé, que je dois ramener dans mon camp.




Je décide que l'Ifrit sera mon rabatteur et le place en conséquence. Je garde Ghazi et le Masakh en épouvantails, prêt à aller cogner sur tout ce qui approche, et passe.





Kalamical avance prudemment, trop selon moi. Je place l'Ifrit pour continuer à faire avancer l'Evadé.





Kalamical tend un piège à Ghazi, car s'il le tue il double la valeur de la sœur qui l'aura éliminé. Il place tout le monde à portée, pour le tour suivant. Je sens venir un bon coup de synchronisation pour un assassinat en règles.





Du coup j'utilise la carte tactique Retraite pour me replier avant le début du quatrième tour, derrière la Zone Contaminée et à portée du Masakh et de l'Ifrit.



Kalamical renonce donc à venir me chercher, trop risqué par rapport au gain potentiel. Je remporte cette dernière partie 190 à 90.


Et pour finir, une photo des joueurs en pleine concentration :



Et Vorak (en rouge) qui teste ses Khans sur Zegogo :



Le tournoi se termine, et on remballe tout en attendant la remise des prix. Je me place 10ème sur 16 avec trois défaites et quatre victoires. Pas si mal. J'ai eu 7 parties agréables, j'aurais pu gagner celle contre MoneyTime, simplement en choisissant une autre mission. La plus frustrante aura été celle contre Touff, parce que je n'aime pas vraiment jouer de cette façon, mais vu les missions choisies je reste convaincu que c'était le mieux que j'avais à faire.
Je suis mitigé sur l'Ifrit que je voulais tester, il n'a rien fait de décisif de tout le tournoi, ça m'embête parce que c'est une figurine que j'aime beaucoup. Trop fragile, trop peu d'impact, quand on joue trois figurines chacune doit avoir un rôle et se rendre utile.

Et je ne prends même pas le prix de peinture, alors que je m'étais fait tout beau. J'avais même retouché Ghazi, histoire de le mettre un peu à niveau. Frustre, même là l'Ifrit n'aura pas été utile. Bravo à toi Jolyane, faudra qu'on joue ensemble que je voie tes figs de près du coup !

Merci à mes adversaires, aux autres joueurs pour leur bonne humeur, merci aux orgas, et à l'Antre du Dragon pour les lots.