lundi 8 août 2016

Tournoi Eden à l'Antre du Dragon II - 07 08 2016




Nouvelle incursion dans :



Le magasin l'Antre du Dragon à Liévin nous accueillait à nouveau hier à l'occasion d'un tournoi Eden.



Le tournoi a eu un succès inattendu, je dois dire. Etant donné la date, début août, je me disais que beaucoup de gens seraient partis en vacances, et pendant longtemps les inscriptions ont semblé le confirmé. Mais finalement, j'ai même du rajouter deux places pour accueillir 12 joueurs venus batailler dans la bonne humeur.
Par chance, il faisait beau, et on a pu placer deux tables en extérieur, ce qui est très agréable.

Voilà la bande que j'ai choisi de jouer à l'occasion de ce tournoi :

Musharef, la Hyène de combat, Fahim et le Défenseur.

Il s'agit d'une liste un peu atypique - en tout cas je ne l'ai jamais vue - en ce qu'elle n'exploite pas spécialement les interactions entre les profils. Fahim n'a de pouvoir que sur sa hyène, le Musharef n'a aucun esclave, le défenseur lui se débrouille tout seul, de toutes façons. Alors pourquoi cette liste ?
Parce que je trouvais ça rigolo d'aligner trois combattants à 5 de VIG, dont un qui peut revenir en jeu après avoir été tué. En plus, cette liste me permet de jouer 4 figs que j'aime beaucoup, dont mon Défenseur et le Musharef que je joue rarement.

Petit retour en image sur mes quatre parties :


Première ronde, l'ISC de Rémy :

Rémy joue une liste compliquée pour moi, avec deux drones "Yellow" qui sont des empêcheurs de tourner en rond, particulièrement redoutables/pénibles/efficaces contre les figs avec un PSI bas. Ce qui est le cas de tous mes combattants en dehors du chef.
Il joue la Reconnaissance, une mission spécifique à sa faction, très forte car elle score beaucoup et rapidement. Tellement forte qu'elle a été erratée le mois dernier en fait. Seulement, Rémy n'était pas au courant. Pas grave, on décide de la jouer telle quelle, advienne que pourra. Je contre avec une mission secrète, l'Exploration, pour laquelle je dois me disperser dans sa moitié de table en fin de partie. Mon but est de ne perdre personne, sinon je ne pourrai jamais marquer assez de points pour espérer l'emporter, et mettre la pression localement pour retarder sa prise d'objectifs.

Mes Askaris tiennent le centre de la table, pour maintenir une menace constante. 



Je me paye même le luxe de manger son chef, le Yellow Komuso,  avec ma Hyène en milieu de partie. Hélas, sa mission rapporte trop de points trop vite. Je ne perds personne et marque le maximum de points que je peux, mais je perds tout de même de 30 PV.

La Hyène de combat se paie le Yellow Komuso. 



Deuxième ronde, le Matriarcat de Golbarg :

Ah, mon pote Golbarg ! Super !
En plus ça fait un bon bout de temps qu'on n'a pas joué ensemble. Il joue la même compo que la dernière fois qu'on s'était affrontés, d'ailleurs, à la Porte Epique, et sa bande est toujours aussi belle. Elle remportera d'ailleurs le prix de peinture, bien mérité !

Le Matriarcat de Golbarg, qui envoie du pâté !


Bien qu'en ayant la possibilité en étant premier joueur, je décide de ne pas jouer l'Evadé, parce que le pauvre Golbarg mérite d'affronter autre chose et j'avais envie de jouer la Contagion mise à jour que je n'avais jamais testée. Je choisis deux de ses combattants qui sont contaminés, et au début de chaque tour, les figs contaminées génèrent un pion Contagion sur elles-même ou sur un allié proche. Golbarg tente les Saintes Reliques. Ses combattants portent des pions face cachée, dont certains sont réellement des objectifs et d'autres des leurres. Il score en emportant les Reliques dans ma zone de déploiement. 
Comme je marque des points en tuant les combattants contaminés, je me dis que c'est pas mal parce qu'avec un peu de chance, en tuant des porteurs de Reliques je ferai coup double !

Je déploie mes mutants sur mon flanc droit, pour aller mettre la pression rapidement au centre.




Golbarg ne veut pas se faire chopper, donc en toute logique il se déploie tout à gauche (ou tout à droite, pour lui).



Il divise sa bande en deux groupes, avec Leila et le Rempart qui remontent vers sa gauche, tandis que les autres progressent vers mon camp en longeant le bord de table. Ma Hyène et le Musharef se dirigent vers Leila et son garde du corps, et la Hyène défonce ce dernier.



Fahim coordonne les actions depuis le centre, et ordonne à son Défenseur d'aller rendre visite aux bonnes sœurs qui tentent de se faufiler à la sournoise.



Le Défenseur est un peu un pot de glue, difficile à tuer, et même si cela arrive, il y a de grandes chances qu'il revienne à la vie, ressuscité par son stimulateur. Je l'envoie donc sans scrupules balancer des pains.



Golbarg envoie donc sa Glue perso, l'Homme-Souffrance, qui va bloquer mon Défenseur pendant deux tours.



La Hyène poursuit Leila qui s'était sauvée suite à la disparition tragique de son esclave, et rencontre Magdalena qui la blesse grièvement. Fahim la sacrifie donc, et la hyène déchiquette proprement Magdalena.



Pendant ce temps, le Défenseur passe ses nerf sur le Souffrance, qui est déjà mort mais refuse de l'admettre.




Les morts s'accumulent côté Matriarcat, j'engrange des pions Contagion et Golbarg a perdu 2 Reliques. Fahim, après avoir tué le Martyr d'un tir bien placé reporte son attention sur les soeurs survivantes. C'est le dernier tour, Alena et Leila sont dans ma zone, chacune porte des pions Relique, sans que je ne sache lesquelles sont les vraies.



Je tente ma chance en envoyant le Musharef sur Leila. Celui-ci la blesse, sans parvenir à la tuer, au grand soulagement de Golbarg : c'est elle qui porte les deux reliques restantes !



Victoire pour les Askaris 70 à 120, au terme d'une partie intéressante. Ne sachant pas qui portait les Reliques je jouais un peu à l'aveuglette, Golbarg a bien réussi à me bloquer mon Défenseur, j'ai du jouer toute la fin de partie avec seulement deux figurines.
La nouvelle version de Contagion m'a bien plu, je la retesterai !


On fait ensuite une petite pause pour manger et papoter autour d'un Barbecue géré par Steve et Laurence, de l'Antre du Dragon. On peut dire qu'ils ne se sont pas foutus de nous, c'était... copieux. Et c'est donc l'esprit à moitié assoupi par la digestion que nous enchaînons.


Troisième ronde, la Horde d'Esprit.

Esprit, c'est aussi un copain. J'adore jouer avec lui également.
Ce que j'aime moins, c'est sa bande. En général, je galère toujours contre la Horde. Beaucoup de monde, c'est mobile, ça encaisse pas trop mal, ça tape, et surtout, ça a plein de PA ! Quand on joue souvent avec trois figurines, c'est dur d'affronter des bandes qui ont deux fois plus d'actions. Par chance, cette fois je joue quatre figurines, ça réduit l'écart !

Je mise pour être premier joueur, et je colle l'Evadé en milieu de table. Clairement, je joue la sécurité, ça peut scorer fort mais je crains réellement cette bande. Esprit sort une mission secrète, que je révèle dès le premier tour avec un Informateur. Je préfère cramer 4 PS que de ne pas savoir ce qu'il me veut. Il joue une expédition punitive, et doit donc me tuer dans ma moitié de table. Sachant que je cherche à ramener mon Evadé du centre de la table à mon bord de table, c'est pas idiot.






Esprit joue agressif d'entrée de jeu, mais fait une erreur qui lui coûte la partie. Il laisse son Maître Profond à portée de la Hyène, sans PA. Celle-ci se fait donc un plaisir d'aller lui expliquer la vie.
Pour le reste, je joue en contre-attaque, je laisse venir, comptant sur ma résistance et sur mes esquives pour tenir le coup, avant de riposter.
Et ça marche. Ca marche même trop bien, car pour une fois les dés sont avec moi, et les Hordeux d'Esprit volent dans tous les sens.



Fahim décapite le Maître de l'Engeance. 




Je veille tout de même à laisser des adversaires en vie, afin d'avoir le temps de rapatrier mon Evadé.



Une victoire au score indécent, qui me propulse temporairement en seconde place du classement.
Esprit, je te dois une revanche.



Quatrième ronde, l'ISC de Zso :

Je suis second, j'affronte donc logiquement le premier, le seul à n'avoir que des victoires pour le moment. Je l'avais rencontré lors de l'Open du Nord, la partie avait été super tendue, tout en placement et son issue s'était décidée en toute fin.
Il joue une compo différente, mais a gardé la Green Youkaï et ses deux répliques. Suite à notre précédente partie, je les redoute, et la partie me donnera raison.


Comme je me vois mal aller lui taper dessus (d'autant qu'il peut suicider la moitié de ses figs, me privant de précieux point), je joue les Artefacts. Mission classique de ramassage d'objectifs. Avec la Hyène mobile, ça se tente, et puis même si ça tourne mal, on peut toujours limiter la casse puisque l'on marque des points à chaque tour. Zso tente la Capture, qui parle d'elle-même : il doit essayer de capturer mes figs.
Je fais deux erreurs : la première, je me disperse au lieu de jouer grouper, et je tente une sortie héroïque avec Fahim pour tuer une des incarnations de la Youkaï. Si ça avait marché, ça m'aurait donné de l'air sur le flanc gauche. Sauf que je me craque complètement sur le jet de dé. Zso switche la Youkaï deux fois, fait des gros jets de dés, avec les bonnes localisations et me tue mon chef. Un hold up en bonne et due forme.
Dire que j'aurais pu juste tirer sur cette saloperie d'incarnation...


Je suis pénalisé sur tous les plans, puisque je ne peux plus sacrifier ma Hyène avant qu'elle ne soit capturée, je perds un combattant, et je perds toutes mes cartes tactiques. Dur. Partant de là, je joue le score à fond. Je ne peux plus empêcher Zso de faire sa mission, je cherche à marquer le plus de points possible, tout en retardant la capture de mes gars le plus possible.
Je m'accroche, je râle un peu je pense, mais la partie est super intéressante et je réfléchis beaucoup.

Je perds au final de 30 points, 110 à 80, bien loin de ce que j'imaginais prendre suite à la perte de Fahim.



Je termine donc le tournoi à la cinquième place, ce qui est plus qu'honorable. J'ai eu quatre parties agréables et trois qui ont été , la moins intéressante étant celle contre Esprit tellement les dés étaient avec moi (ou contre lui), même si jouer avec lui est toujours super.


Merci à tous les joueurs d'être venus, à Vorak pour la gestion des rondes, à Steve et Laurence pour l'accueil, le miam et les lots. Bravo aux 3 copains qui trustent le podium, à Golbarg pour le prix de peinture, et surtout à Syntaxerror pour sa cuillère en bois !
Vivement le prochain tournoi. 


Je vous laisse avec quelques photos prises sur les tables voisines :

Le Grey Daimyo de Vorak écrase un pygmée de Bwaaane ! 

Jolyane et Rémy ont une vision spéciale du jeu... 

... ils ont quatre figs chacun sur la table... et font une énorme mêlée de 8 figs. Ah ouais !

Les Bamakas de Chbout rencontrent les visiteurs de l'espace de Syntaxerror.


Les pygmées de Bwaaane font des misères au Matriarcat de Golbarg.

6 commentaires:

  1. Me suis littéralement fait rouler dessus. Pas super en somme. Mais bon, on voit les coupaings et du coup c'est cool.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On va te coacher ! Le prochain tu gagnes. :-p

      Supprimer
  2. Comme d'hab' de bien belles photos de bien jolies tables. Vous êtes forts, les gars du Ch'nord...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Ajax. J'aime les jolis pitous, et j'ai de la chance, dans le coin je suis pas le seul, alors ça fait des belles tablées.

      Supprimer
  3. Comme Ajax !
    Les tables sont superbes, les figs vont très bien avec.
    Bravo à vous, c'est alléchant tout ça !

    RépondreSupprimer